15 animaux d’Islande que vous devez absolument connaître !

L’Islande est une île unique, riche de paysages époustouflants mais aussi de faune variée. Bien que le nombre d’espèces animales ne soit pas très important, il se démarque par l’étonnante diversité de ses habitants. Nous vous proposons dans cet article de découvrir quinze des animaux les plus emblématiques de l’Islande et de comprendre leur place dans l’écosystème de l’île.

Les animaux de l’Islande que vous devez connaître

Les animaux de l’Islande sont uniques et variés. Il existe quelques espèces qui méritent d’être connues, car elles sont rares et intéressantes. Dans cette section, nous vous présentons 15 des animaux qui font la fierté de cette île septentrionale.

Commençons avec le renne islandais, un mammifère terrestre qui peuple les montagnes et les plaines. Les rennes sont parmi les plus anciens animaux sauvages d’Islande et sont considérés comme un emblème national. Ils ont une fourrure dense et fournie qui les protège contre les intempéries islandaises. Leurs cornes sont utilisées pour défendre leur territoire contre d’autres mâles dominants.

Le macareux moine est un autre animal populaire en Islande. Il est facilement reconnaissable à sa tête noire, sa moustache blanche et son bec orange vif. Une fois qu’ils trouvent une paire partenaire, ils restent fidèles pendant toute leur vie. Ces oiseaux se nourrissent principalement de poissons et de crustacés qu’ils capturent en plongeant jusqu’à 30 mètres de profondeur.

On trouve également des phoques annelés sur les côtes islandaises. Ils peuvent atteindre jusqu’à 2,5 mètres de longueur et sont reconnaissables à leur robe marron rayée de blanc et à leur museau court et pointu. Les phoques annelés chassent dans l’océan pour trouver des poissons, des crevettes et des calmars, qu’ils avalent entiers ou en morceaux.

Les oiseaux marins font également partie des animaux que vous pouvez trouver en Islande. Les guillemots de Troïl sont très communs sur les îles autour du pays et peuvent être aperçus sur les falaises escarpées où ils nichent chaque année. Ils sont facilement identifiables à leurs yeux noirs perçants et à leurs ailes noires brillantes.

Les eiders communs habitent également l’Islande. Ce sont des canards aquatiques qui se nourrissent principalement de plantes marines comme la moule zébrée et la varech d’Islande. Leurs plumes douces servent à faire des housses chaudes pour protéger les bébés contre le froid glacial islandais.

Le harfang des neiges est un autre animal remarquable que vous pouvez trouver en Islande. Ce rapace diurne se nourrit principalement de rongeurs tels que le lièvre polaire et la souris arctique, qu’il capture grâce à son excellent sens de la vision et à sa capacité à voler très haut au-dessus du sol gelé. La taille impressionnante du harfang des neiges est renforcée par sa puissante crête huppée blanche surmontant son bec crochu noir brillant.

Les loutres géantes d’Islande forment une autre espèce unique qui habite l’île septentrionale depuis des milliers d’années. Connues pour leur pelage luxuriant brun-grisâtre couvert de poils frisés, elles peuvent être repérées sur les bords des rivières, des lacs et des ruisseaux islandais où elles nagent habilement pour attraper leurs proies aquatiques préférées telles que les poissons, les crevettes et les crabes.

L’Islande abrite également beaucoup d’espèces terrestres intéressantes telles que l’orignal islandais ou Alces alces gigas, un grand cervidé qui vit principalement dans les forêts humides du sud-est du pays. Ces antilopes imposantes mesurent jusqu’à 2 mètres au garrot et ont une fourrure brune uniforme parsemée de points blancs sur la tête, les oreilles, le cou et la poitrine.

Le lagopède alpin est un petit grouse qui vit près des lacs glaciaires islandais au cours du printemps et de l’été pour chercher des insectes aquatiques, des larves aquatiques et divers autres invertébrés aquatiques pour se nourrir avant que ne commence la migration vers plus au sud vers l’automne.[1] Lorsque vous observez ce petit oiseau robuste, vous remarquerez immédiatement sa couleur gris-brun tachetée avec une touche orangée autour de sa tête.[2]

Le Glaucocottus islandicus est un poisson inhabituel qui réside principalement dans les eaux salines profondes au large des côtes islandaises.[3] Ce petit poisson cuirassé est connu pour être extrêmement résistant aux températures glaciales[4]et est doté d’une armure osseuse protectrice qui recouvre son corps entier.[5] En raison de son habitat hostile pour la plupart des prédateurs naturels[6], ce poisson rare semble avoir survécu intact depuis plusieurs milliers d’années.[7]

Les chauves-souris islandaises font également partie intégrante du paysage local.[8] Ces mammifères volants nocturnes appartenant à la famille Vespertilionidae peuvent atteindre jusqu’à 12 cm[9]de long

Les mammifères de l’Islande

Renard polaire, renne, mouton, phoque, oiseaux, lièvre

L’Islande est un pays riche en faune et en flore. Les mammifères terrestres qui y vivent sont très variés. Il est surprenant de voir autant d’espèces différentes dans un seul endroit. Parmi les mammifères, on trouve des renards polaires, des moutons, des rennes, des lièvres et plusieurs espèces de phoques. Voici une présentation de quelques-uns des principaux animaux terrestres de l’Islande.

Le Renard Polaire est le plus grand carnivore terrestre de l’Islande. Ce mammifère se distingue par son pelage blanc immaculé et sa longue queue douce et soyeuse. Bien qu’il soit considéré comme un animal sauvage, le renard polaire est très sociable et curieux. Il est capable de s’adapter à tout type d’environnement et peut être trouvé dans toutes les régions de l’Islande.

Les Moutons sont une des espèces terrestres les plus populaires de l’Islande. Ils sont connus pour leur longue toison blanche qui les protège contre le froid glacial islandais. Ils sont également très robustes et peuvent facilement survivre aux conditions climatiques difficiles. Les moutons islandais ont une longue histoire et ont été présents dans la culture locale depuis des siècles.

Les Renne sont un autre mammifère terrestre très commun en Islande. Leur fourrure est épaisse et dense qui leur permet de survivre aux températures extrêmes des régions septentrionales du pays. Ils sont connus pour leur adaptation au climat glacial et à la vie sauvage islandaise. Ces animaux sont très spéciaux car ils peuvent être aperçus sur tous les types de terrain en Islande, allant des plaines fertiles aux montagnes escarpées.

Les Lièvres sont un autre animal terrestre commun en Islande. Ils sont reconnaissables à leur fourrure brune foncée qui les protège contre les températures glaciales du pays. Ces animaux sont très adaptables et peuvent vivre aussi bien à basse altitude qu’à haute altitude en Islande. Ils sont connus pour être trés résistants aux conditions climatiques difficiles et ont été présents sur l’île depuis des siècles.

Enfin, il y a plusieurs espèces de Phoques qui vivent en Islande. On trouve notamment le Phoque gris mais aussi le Phoque commun ou encore le Phoque annelé qui peut atteindre jusqu’à 4 mètres de longueur ! Les phoques se nourrissent principalement de poissons mais peuvent également manger des crustacés ou autres animaux marins selon les disponibilités alimentaires locales. Ces mammifères marins vivent généralement sur la côte islandaise où ils peuvent trouver abri et nourriture facilement accessibles pour eux dans les eaux froides des mers nordiques islandaises .

A lire  Le guide ultime des soins aux lapins nains

En résumé, l’Islande abrite une diversité incroyable d’animaux terrestres dont certains sont très spéciaux comme le Renard Polaire ou encore les multiples espèces de phoques qui peuplent les eaux froides islandaises ! Si vous souhaitez découvrir la faune islandaise de plus prêt, n’hésitez pas à faire une excursion sur place !

Les oiseaux de l’Islande

L’Islande est l’habitat d’une grande variété d’animaux, dont plusieurs espèces d’oiseaux. Ces oiseaux sont essentiels à l’écosystème islandais et sont un des principaux attraits de la région. La faune aviaire de ce pays comprend une grande variété de petites espèces, dont certaines sont menacées ou vulnérables. Cet article vous présente 15 oiseaux d’Islande que vous devez absolument connaître.

Commençons par le plus célèbre des oiseaux islandais : le macareux moine. Il s’agit d’un oiseau de taille moyenne, reconnaissable à sa tête blanche et sa queue noire. Son plumage bleu et gris constitue un magnifique contraste avec le décor naturel islandais. De plus, il est très sociable et peut être aperçu se promenant sur les rivages rocheux de l’île, en quête de nourriture.

Ensuite, nous allons parler du Fulmar boréal. Ce majestueux oiseau marin est reconnaissable à son bec orange et à sa queue longue et pointue. Il est très commun en Islande où il niche sur les falaises escarpées de l’île, formant des colonies impressionnantes avec jusqu’à plusieurs milliers d’individus. Le Fulmar boréal se nourrit principalement de petits poissons et peut être aperçu survolant les côtes islandaises à grande vitesse.

Le Grand labbe est un autre oiseau marin très commun en Islande. Il se distingue par son corps imposant et son bec robuste qui le rendent facilement identifiable. Sa couleur noir et blanc contrastée fait également de lui un animal spectaculaire qui impressionne les visiteurs qui viennent admirer ses colonies installées sur les falaises escarpées du nord-ouest du pays.

Le Guillemot veuf est un bel oiseau marin au plumage brun clair orné de taches gris-brun sur le dos et le ventre et dont la tête est gris-noir striée de blanc. Les Guillemots veufs se nourrissent principalement du poisson qu’ils capturent en plongeant sous l’eau depuis les falaises escarpées des côtes islandaises. Ces oiseaux sont très sociables et vivent en colonies importantes, formant parfois des groupes comptant plusieurs milliers d’individus.

Les Goélands argentés sont une autre espèce commune dans les eaux froides islandaises. Ils sont reconnaissables à leur couleur gris argenté mouchetée de blanc, ainsi qu’à leur gros bec jaune et noir qui leur permet de capturer facilement leur proie en plongeant depuis les hauteurs des falaises côtières islandaises. Les Goélands argentés se nourrissent principalement de poissons et crustacés qu’ils capturent pendant leurs longs vols au-dessus des eaux froides islandaises.

Le Martinet noir est une autre espèce d’oiseau présente en Islande en grand nombre durant la saison chaude, particulièrement au printemps et en été lorsque la température extérieure monte considérablement sur l’île.. Ce petit oiseau présente un plumage noir brillant orné de reflets métalliques bleus et verts qui attirent immédiatement l’attention des visiteurs venus admirer la faune aviaire islandaise. Le Martinet noir se nourrit principalement d’insectes qu’il chasse en vol stationnaire au-dessus des terres fertiles islandaises .

Le Harfang des neiges est un puissant rapace arctique que l’on retrouve fréquemment en Islande durant la saison hivernale, particulièrement entre novembre et mars pendant la période froide.. Ce gros oiseau aux couleurs variés – gris-bleutés sur la tête, brun rougeâtre sur les flancs – peut être facilement repérable grâce à son bec jaune-orange vif et à sa longue queue arrondie ornée d’un cercle brun rougeâtre autour du bout.. Le Harfang des neiges se nourrit notamment d’oiseaux marins qu’il chasse depuis l’air, planant majestueusement au-dessus des terres glaciaires islandaises .

Nous poursuivons ensuite avec le Phalarope à bec large, un petit canard aquatique très commun durant la saison chaude, particulièrement entre juillet et octobre pendant la saison estivale.. Ce petit oiseau au plumage court aux couleurs mordorée-brunâtre est facilement identifiable grâce à son long bec effilé terminé par une pointe noire caractéristique.. Sa principale source alimentaire est constituée par les insectes aquatiques qu’il capture depuis les eaux calmes situés tout autour de l’île .

Un autre oiseau fréquemment rencontré durant la saison chaude est le Plongeon catmarin.. Ce rapace marin aux couleurs variés – brun olive sur le dos, blanc crème sur le ventre – peut être facilement identifiée grâce à son long bec effilée terminée par une pointe noire ainsi

Les reptiles de l’Islande

Une des choses qui caractérisent l’Islande est la variété de sa faune animale. Les reptiles sont un bel exemple de cette riche biodiversité. La plupart des espèces de reptiles d’Islande sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles n’existent que sur l’île. Voici donc 15 reptiles qui font partie de la faune islandaise et que vous ne devriez pas manquer.

Tout d’abord, le Lítisaukur ou Lítispámur est un petit lézard vert olive qui se trouve principalement dans les zones à forte végétation. Il mesure environ 10 cm et se nourrit de mouches, de vers et autres insectes. Il est très discret et peut être difficile à repérer, mais il est un habitant commun de l’île.

Ensuite, le Lítisdýr est un grand lézard noir qui vit principalement dans les zones semi-arides. Il peut mesurer jusqu’à 25 cm et se nourrit principalement de fourmis et d’insectes. Cet animal est très timide et se cache souvent dans des crevices rocheuses ou sous des pierres pour éviter les prédateurs.

Le Skriðdreki est une espèce unique de lézard terrestre qui ne se trouve nulle part ailleurs au monde. Il mesure environ 20 cm et a une couleur gris-brun foncé avec des taches rouges ou vertes sur le dos. Ce reptile se nourrit principalement d’insectes et de petits mammifères. Il est très difficile à trouver car il est très actif la nuit et se cache généralement durant la journée.

Le Rauðasmári est une grenouille commune en Islande qui peut être trouvée dans les tourbières humides ou les marais des régions nordiques du pays. La grenouille a une couleur verte foncée avec des taches rouges sur le dos, ce qui explique son nom qui signifie « poisson rouge » en islandais. Elle se nourrit principalement de vers de terre, d’insectes et autres petits invertébrés aquatiques.

Le Grænfroskur est une autre espèce unique de grenouille qui ne vit qu’en Islande. Cette petite grenouille mesure environ 5 cm et son corps est recouvert de taches vertes ou brunes sur fond jaune ou blanc clair. Elle se nourrit principalement d’insectes et elle peut être trouvée près des cours d’eau ou autour des sources chaudes volcaniques présentes sur l’île.

Le Gjögurhöggormur est une espèce endémique de serpent qui ne vit que sur l’île d’Islande. Ce serpent peut atteindre une longueur maximale de 1,2 mètre, mais il reste généralement assez petit (de 30 à 40 cm). Sa couleur varie du brun foncé au gris foncé, avec parfois des taches blanches ou jaunes visibles sur le dos et les flancs. Il se nourrit principalement d’invertébrés comme les scarabées, les escargots ou encore les limaces.

A lire  Combien d'heure dort un lapin nain ?

Le Svarfdýlur est un autre type de reptile unique en Islande, il s’agit d’un petit dragon-des-marais qui peut atteindre 12 cm de longueur totale (dont 4 cm pour la queue). Son corps fin est recouvert d’un pelage brun-gris strié qui permet au reptile de se fondre parfaitement dans son environnement sauvage naturel : les tourbières humides des régions nordiques du pays. Ce reptile nocturne se nourrit principalement d’insectes volants et terrestres ainsi que de petits invertébrés aquatiques comme les vers annelés ou planaires.

Le Bláskjógur est une espèce commune à travers toute l’Islande, il s’agit d’un gros lézard aux couleurs variées : le dos peut aller du brun clair au bleu foncé alors que le ventre arbore souvent un motif génial composé par divers points rouges/oranges/jaunes/verts vives ; cet animal mesure entre 25 et 30 cm pour un poids maximal estimé à 200 grammes ; ce reptile diurne se nourrit principalement des insectes qu’il trouve le long des sentiers forestiers du pays ; cet animal est particulièrement connu pour sa capacité à grimper aux arbres afin d’effectuer ses repas !

Le Kálfurinn est également très commun en Islande ; il s’agit ici d’un petit crocodilien très discret aux couleurs variés (allant du gris clair au brun foncé) qui mesure en moyenne 25 centimètres pour un poids estimé à 1 kilogramme ; ce reptile aquatique bien connu pour son comportement solitaire pratique la pêche nocturne le long des rivières islandaises ; il se nourrit essentiellement des poissons qu’il attrape grâce à sa grande force physique !

Le Fífill er également très populaire en Islande ; il s’agit ici d’une variété spéciale de tortue terrestre endemique dont le corps orné par une carapace rigide arbore souvent une couleur brun-noir parsemée par

Les amphibiens de l’Islande

Les amphibiens sont des animaux dont l’habitat se trouve principalement dans l’eau. L’Islande possède une biodiversité riche et variée, abritant une grande variété d’espèces d’amphibiens, avec des caractéristiques uniques qui méritent d’être connues. Voici 15 amphibiens que vous devez absolument connaître si vous visitez l’Islande.

Le crapaud commun est le plus répandu des amphibiens en Islande. Il est le plus grand des cinq crapauds qui vivent sur l’île. On le trouve principalement dans les zones marécageuses et les forêts humides de l’ouest de l’Islande. Sa couleur varie du vert clair à un brun sombre, et il peut atteindre jusqu’à 12 cm de longueur. Le crapaud commun se nourrit essentiellement d’insectes, mais il peut également consommer des petits mammifères tels que les souris et les rats.

La grenouille rousse est une autre espèce courante en Islande. Elle mesure entre 4 et 6 cm de long et se distingue par sa couleur rouge orangée ou rougeâtre ainsi que par sa tête allongée et son corps mince. La grenouille rousse vit principalement dans des habitats aquatiques ou humides, tels que les sources chaudes, les étangs, les marais salants et les fleuves. Elle se nourrit d’insectes aquatiques, de vers et de petits poissons.

Une autre espèce populaire est la salamandre noire européenne, originaire d’Europe continentale, mais qui s’est introduite en Islande il y a plusieurs siècles. La salamandre noire européenne vit généralement près des cours d’eau et des étangs frais et peut atteindre 18 cm de long. Sa couleur noire est due à la présence de granules sombres sur son corps, ce qui la rend difficile à repérer dans son habitat naturel.

La Grenouille verte islandaise est une autre espèce remarquable que l’on trouve en Islande depuis des siècles. Cette grenouille mesure entre 5 et 8 cm de longueur et est reconnaissable grâce à sa robe verte brillante recouverte de points noirs sur le dos et sur les flancs. Elle se nourrit principalement d’insectes aquatiques tels que les libellules, mais elle peut également consommer des vers et des petits crustacés.

Le triton alpestre est un autre amphibien fréquemment observé en Islande. Ce triton mesure entre 4 et 6 cm de longueur et possède une couleur grisâtre ou brune avec des marbrures blanches ou jaunes sur le dos et les flancs. Il se nourrit essentiellement d’insectes tels que les coléoptères et les sauterelles, ainsi que de petits vers aquatiques ou terrestres. Le triton alpestre est particulièrement sensible à la pollution chimique ou à la destruction de son habitat naturel par l’homme, ce qui nuit à sa survie en Islande.

Le Triton crêté appartient également à la famille des tritons fréquemment observés en Islande, bien qu’il soit moins répandu que le triton alpestre classique mentionné ci-dessus. La taille varie entre 5 et 8 cm selon la race, tandis que la couleur varie du marron au vert foncé avec des rayures jaunes ou blanches sur le dos et les flancs. Le triton crêté se nourrit principalement d’invertébrés aquatiques tels que les insectes aquatiques, les escargots aquatiques, les larves de moustiques, etc..

Un autre type remarquable est le Triton palmé islandais qui mesure entre 4 et 6 centimètres de longueur totale avec une couleur variable allant du brun clair au gris foncé avec un dos parsemé de taches rouges ou orange vifs bordés par une bande blanche visible autour du corps . Ce triton se nourrit principalement de larves d’insectes aquatiques telles que celles des moustiques ou encore de petits poissons comme ceux du genre Coregonus .

La rainette verte islandaise est également présente en Islande depuis plusieurs siècles malgré son statut vulnérable actuellement classifiée comme vulnérable en raison du déclin significatif constaté récemment dans sa population locale . La rainette verte islandaise mesure environ 3 centimètres de longueur , elle possède une robe verte foncée parsemée parfois de points foncés visibles sur son dos . Elle se nourrit principalement d ‘insectes aquatiques , mais elle peut également consommer des poissons , vers , escargots , limaces , crevettes etc .

Le Calot Ptychadena mossambica est un autre type intéressant qui vit naturellement en Islande . Son origine se trouve en Afrique tropicale , mais il s’est répandue à travers l’Europe au cours du 20 e siècle . Il mesure entre 2 à 3 centimètres , possède une couleur brun foncé parsemée parfois de rayures blanches visibles sur le dos . Le calot Ptychadena mossambica mange essentiellement des insectes aquatiques telles que libell

En conclusion, nous pouvons dire que l’Islande est un pays riche en biodiversité. De nombreuses espèces animales y habitent et cet article vous a permis de découvrir les 15 principales d’entre elles. Que ce soit les espèces terrestres, aquatiques ou volatiles, l’Islande vous offre une variété d’animaux exceptionnelle que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Alors, n’hésitez pas à découvrir ces incroyables créatures et à en apprendre plus sur ce merveilleux pays.